Sous-traitance des préparations de l'officine
Mise en ligne le 6 novembre 2009
La loi du 15 avril 2008 avait prévu que les pharmacies d'officine pouvaient sous-traiter la fabrication des préparations magistrales (adaptées à un patient) ou officinale (conformes à la Pharmacopée).

Un décret du 22 octobre 2009, publié au Journal Officiel du 24 octobre précise les conditions à respecter pour cette sous-traitance. Celles-ci sont décrites dans les articles R.5125-33-1 à R.5125-33-4 ajoutés au CSP par le décret.

L'article L.5125-1, modifié par la loi de 2008 distingue la sous-traitance et l'exécution de préparations stériles ou dangereuses, distinction que l'on retrouve dans les sous-sections regroupant les nouveaux articles. Les trois premières sous-sections contiennent les articles R.5125-33-1 à 3 (R.5125-33-1 R.5125-33-2 R.5125-33-3) et concernent la sous-traitance à une autre officine.

La sous-traitance à un fabricant

L'article R.5125-33-4 traite de la sous-traitance de préparations à un établissement pharmaceutique autorisé à fabriquer des médicaments.

La nature des préparations qui peuvent être confiées à un établissement est décrite par le décret. Il s'agit de :

  • préparations homéopathiques,
  • préparations stériles « et notamment les préparations pour nutrition parentérale»,
  • préparations à base de substances dangereuses (à ne pas confondre avec les substances vénéneuses).

L'article L.5125-1 prévoit de conclure entre les parties un contrat écrit de sous-traitance, rendant notamment obligatoire le respect des BPF.

Deux rapports relatifs aux opérations sont établis tous les ans :

  • l'un par l'officinal pour l'inspection régionale de la pharmacie,
  • - l'autre par le pharmacien responsable pour l'AFSSAPS. L'état des lieux annuellement fourni à l'AFSSAPS (art. R.5124-46) mentionne l'activité de sous-traitance et comporte un bilan de cette activité qui détaille le nombre de préparations exécutées, classées par catégories et par forme pharmaceutique.

L'article 2 du décret prévoit qu'une préparation magistrale peut, « à titre exceptionnel » être réalisée à partir d'une spécialité pharmaceutique. Il ne fait pas allusion à la sous-traitance dans ce cas.

Retour

Vie de l'association
Fermeture AFAR du 2 au 23 août
Mise en ligne le 30 juillet 2019
Le secrétariat de l'AFAR est fermé du 2 au 23 août inclus. L'AFAR vous souhaite de très bonnes vacances

Soiréedu 10 juillet 2019 : Industrie et associations de patients
Mise en ligne le 21 juin 2019
Dans l’objectif continu de renforcer ses relations avec l’Université l’AFAR est partenaire de la réunion organisée par le Master 2 Affaires Réglementaires Européennes et Internationales des...

Matinale Essais Cliniques du 23 mai 2019
Mise en ligne le 3 mai 2019
Matinale AFAR du 23 mai 2019 ACTUALITES EN RECHERCHE CLINIQUE : Les autorités françaises se préparent à l’entrée en application du Règlement (UE) 536/2014 L’AFAR souhaite vous convier à une...

Retour AG 21 mars
Mise en ligne le 20 février 2019
Au conseil d'administration 3 postes étaient à pouvoir, 3 administrateurs sortant ont été réélus. Le conseil d’administration est désormais composé de : Marie-Christine LOTZ Edouard...