Emploi du braille
Mise en ligne le 28 mai 2008

Emploi du braille

L'article R.5121-138 du CSP tel que modifié par le décret du 6 mai 2008 prévoit que certaines mentions figurant sur le conditionnement extérieur d'un médicament soient obligatoirement accessibles aux non ou malvoyants En cas d'absence de conditionnement extérieur, elles peuvent être portées sur le conditionnement primaire.

La décision du 7 mai au JO du 22 mai prévoit que « l'obligation d'inscrire certaines mentions de l'étiquetage en braille » s'applique à tous les médicaments y compris les médicaments à base de plantes traditionnelles et les spécialités bénéficiant d'une autorisation d'importation parallèle mais pas au gaz médicinaux ni aux médicaments administrés par un tiers (nécessité d'un professionnel, collectivités).
Le titulaire de l'AMM doit informer l'AFSSAPS de la date de commercialisation des produits étiquetés en braille.

Les obligations prévues par la décision concernent
-les caractères utilisés et leur présentation (paragraphe 1 de la décision),
-les mentions obligatoires (paragraphe 2 de la décision),
-l'emplacement qui est libre (paragraphe 3 de la décision).

Ces obligations ne sont pas limitatives c'est-à-dire que l'industriel peut écrire en braille d'autres mentions, sur d'autres supports.
Rappelons que la notice doit être disponible pour des malvoyants à la demande d'association de patients (article R.5121-138 du CSP). Il n'est pas fait allusion à une diffusion électronique alors que les jeunes aveugles sont généralement bien équipés.

1) Caractères

Le premier chapitre de la décision donne les caractéristiques de l'écriture employée. Il précise les cas où des abréviations sont autorisées.

2) Mentions obligatoires

Elles se limitent au nom et au dosage, mais des informations complémentaires sont souhaitées si la place est suffisante : forme, voie d'administration, date de péremption, catégorie du destinataire, mention « ne pas avaler » pour l'usage externe. Les obligations sont les mêmes pour le commerce parallèle.
Pour les plantes, si plusieurs parties sont utilisables, le nom de la partie de plante utilisée doit figurer en braille (racine, plante entière, etc...).
Pour les médicaments sans emballage externe, les mentions en braille peuvent figurer sur une étiquette adhésive.

3) Emplacement

L'espace dévolu au braille peut porter des mentions imprimées mais la présence des points de braille ne doivent pas gêner leur lecture.

 

 

Retour

Vie de l'association
Fermeture AFAR du 2 au 23 août
Mise en ligne le 30 juillet 2019
Le secrétariat de l'AFAR est fermé du 2 au 23 août inclus. L'AFAR vous souhaite de très bonnes vacances

Soiréedu 10 juillet 2019 : Industrie et associations de patients
Mise en ligne le 21 juin 2019
Dans l’objectif continu de renforcer ses relations avec l’Université l’AFAR est partenaire de la réunion organisée par le Master 2 Affaires Réglementaires Européennes et Internationales des...

Matinale Essais Cliniques du 23 mai 2019
Mise en ligne le 3 mai 2019
Matinale AFAR du 23 mai 2019 ACTUALITES EN RECHERCHE CLINIQUE : Les autorités françaises se préparent à l’entrée en application du Règlement (UE) 536/2014 L’AFAR souhaite vous convier à une...

Retour AG 21 mars
Mise en ligne le 20 février 2019
Au conseil d'administration 3 postes étaient à pouvoir, 3 administrateurs sortant ont été réélus. Le conseil d’administration est désormais composé de : Marie-Christine LOTZ Edouard...